LE PARDON

Le pardon






Pardonner est ce que tous les gens qui ont du bon sens nous conseillent. Pourquoi pardonner et comment pardonner ?

Subir une blessure dans son sentiment, self estime ou corps et matière est une douleur terrible, qui déchire, réveille la nuit, perturbe l’esprit, et nous cause un déséquilibre et plus encore une perte de sourire, de joie, qui fait vieillir, ensevelir jusqu’à nous plonger dans la haine du soi, qui se transforme en la haine de celui qui l’a causé. Haine, souhait de mal, vengeance, crime, noirceur.

Or cette haine, ou colère que nous envoyons aux autres, s’installe avec la même force en nous ! Zut alors ! Nous sommes le contenu et le contenant.

Que faire nous ramène à la question suivante : quel sentiment développer ?

Et oui, car c’est le sentiment qui dicte l’action.

Le sentiment naturel est la colère, la révolte qui se suivent par des démarches de rétablir la justice.

Entre gens de bon sens, le juste est non seulement respecté mais recherché car ils suivent leur évolution intérieure, leur grandeur d’âme et d’esprit.

Mais lorsque on est face à quelqu’un de mal intentionné (le non sens, le non soi), notre colère gronde davantage et on passe au stade de punition, puisque le soft, la parole invitant au retour au bon sens n’a pas eu d’écho chez l’autre.



En utilisant la force pour rétablir le bon sens et le juste, on peut réussir à l’établir dans la matière ou les formalités relationnelles, mais pas dans l’esprit ou le cœur.

Les sages nous conseillent de demander justice au ciel. La plus part entre nous, traduisent ce conseil par demander au ciel vengeance et de la manière que nous la souhaitons pour l’autre.

Ici, je pose la question suivante : lorsque c’est toi qui est injuste, comment veux tu que l’autre, celui qui a subi ton injustice réagisse avec toi pour te ramener au bon sens ?

Une fois que tu aurais répondu à cette question avec humilité, car l’injustice est en nous, tat que nous ne sommes pas centrés, et souvent inconsciente, on la découvre lorsque qu’on la pratique et on voit ses effets et ses conséquences, tu sauras quoi faire pour rétablir le juste et le bon sens chez l’autre.

La vie nous traite comme nous traitons les autres, pour changer la donne, traitons les autres avec douceur. Car les autres, les injustes, sont inconscients. Comme s’ils sont endormis dans leur ego, petites idées et peurs et angoisses, cupidité ou envie et ont fait un avec. Essayer de les sortir par la force de leur sommeil dans les ténèbres, renforcent leur résistance, leur haine, car ils protègent leur foyer, leur inconscience. Il faut les réveiller avec des mots, ou des actes qui ont pour objectif, les ramener au bon sens. Comme lorsqu’on réveille quelqu’un qui dort et qu’on aime, on n’allume pas un 100 watts (la vérité) d’un seul coup ! On fait pénétrer la lumière doucement pour qu’il passe de l’in conscient au conscient.

Certes pendant ce temps on souffre de l’injustice. Mais ce n’est qu’un temps. Cette attitude intérieure de lumière a pour effet :



1 l’autre sans ta résistance, ne renvois plus de haine, il sera invité à se prendre à lui-même. Tu n’es plus le déversoir de sa haine. Ceci t’apportera une certaine paix ?

2 Toi, tu t’emplis de lumière et de sagesse, tu deviens plus éloquent et plus sage, et dans ce processus, tu t’approches toi-même dans ta réflexion du juste, de la lumière, du savoir du tout universel, de Dieu.

Car les injustes sont des gens qui ont subi eux-mêmes des injustices dont ils n’ont pas réussi à dépasser et l’ont enfin de compte pris comme règle de vie, mode d’emploi.

Ceci ne veut en aucun cas dire qu’il ne faut pas agir et rester patiemment à prier et à éveiller l’autre. Non ! Ceci veut dire qu’il faut que l’action soit une action d’amour et qui a pour but de redresser la personne plus que le fait.  La force de l’amour !

Il faut penser à votre propre transformation en choisissant ton sentiment, et donc ton action. Veux tu quitter  l’amour innocent pur de haine pour aller dans le monde de ton présumé ennemi, te baigner dans la haine qu’il t’a lancé ? Ce qu’on appelle : glisser sur la peau de banane. Là, il aurait doublement gagné. Car comme toi, inconsciemment tu prêche la justice et tu recrute pour ton beau monde d’amour, lui, aussi il défend sa prison de haine et il recrute pour son monde. L’amour ou la haine ? Est la question. Choisis l’amour bien sûr pour être immune. Oui, car notre système immunitaire est amour§ Tu ne me c


rois pas ? Observe la nature : le non sens n’existe pas !

Et documente-toi : le système immunitaire est un logiciel qui détruit le non soi pour protéger le soi. Le soi est ce qui est, le bon sens, la vie paisible qui n’est possible que dans l’amour !


.


5 views

Recent Posts

See All

طفلي العزيز ،

طفلي العزيز ،طفلي العزيز ، تنافست في المسابقة للوصول إلى الكلية التجريبية ، بكل القوة التي لديك ، وبدون أي تشجيع من والديك ، الذين قرروا ، حتى قبل المشاركة في المسابقة عدم إنضمامك إلى المدرسة النّموذج

Lettre à un enfant, 11 ans!

Mon cher enfant, Tu as concouru au concours pour accéder au collège pilote, avec toute la force que tu as en toi, et sans aucun encouragement de tes parents, qui ont, décidé déjà avant même de passer

LA FOI

Avoir la foi est primordial, sans cela, l'énergie est molle et le vent souffle dans le sens opposé de nos désirs. La question qui se pose est en quoi, qui, avoir la foi? En soi! Mais le soi m'a causé

Inscrivez-vous
et devenez membre pour être informé des nouveautÉs, promotions de Artelmona.

Centre d'aide

Droits d'auteur

Conditions générales de vents

Contactez-nous

Livres numériques

Livres albums

Magazines

Collections